Sites et parcours >> LE RESEAU DE LA PLAINE>> Les grands lacs naturels

Les grands lacs naturels

Le lac du Bourget et le lac d'Aiguebelette


La superficie et les profondeurs de ces deux lacs peuvent se révéler déconcertant pour le néophyte.

Il est vrai qu'une seule vie ne pourrait suffire à connaître ces deux lacs. Mais malgré tout, il est tout à fait possible de se faire plaisir, que ce soit du bord ou en barque.






Les berges étant souvant difficilement accessibles ou privé (excepté dans les ports), Il vaut mieux privilégier l'embarcation pour se donner toutes les chances de réussir (location possible à la Maison des Pêcheurs pour le lac du Bourget et auprès de l'AAPPMA d'Aiguebelette).

 

Plus d'informations sur les sites de pêche sur >> la carte interactive << 


Profondeurs, températures de l'eau et espèces typiques des grands lacs naturels alpins ont inspiré aux pêcheurs en barque des techniques spécifiques.

La pêche à la traîne : Cette technique s'applique aussi bien aux carnassiers qu'aux salmonidés.
Son intérêt est de couvrir une surface de traque très importante et de "donner vie" au leurre artificiel dont le mouvement est entraîné par le bateau. Elle utilise des cannes (ou tangons), puissantes et parfois longues de 4 m, ainsi que des lignes robustes lestées d'un poids en plomb de 0,5 à 2 kg. Selon la saison ou l'espèce convoitée, la ligne traînante est à profondeur variable. Si on naviguait jadis à la rame, on utilise aujourd'hui essentiellement les bateaux à moteur (uniquement électrique sur Aiguebelette) et trois méthodes différentes : au plombier, au treuil, ou au dériveur.

- La pêche au grand plombier
Employées pour les truites ou les ombles chevaliers, ces lignes traînantes, qui peuvent atteindre 50 m de long, comportent 10 leurres au maximum par canne au lac du Bourget, 18 au lac d'Aiguebelette. Les leurres sont de petites cuillers ondulantes (dorées, argentées, nacrées ou cuivrées) d'une longueur de 50 à 90 mm. Les pêcheurs chevronnés peuvent manoeuvrer 2 à 4 plombiers à la fois.

- La pêche au petit plombier
Cette méthode similaire s'emploie pour le brochet ou la perche. On accroche une grosse cuiller positionnée jusqu'à 40 m derrière le bateau pour le brochet, ou 3 à 4 cuillers tournantes et légères pour la perche. L'important est d'acquérir une parfaite connaissance des habitudes du poisson, de savoir où naviguer, par exemple aussi près que possible des fonds et le long des rives pour la perche.

- La pêche au treuil 
Elle permet de traquer l'omble chevalier à grande profondeur, avec des petites cuillers de 60 mm, espacées de 4 à 5 m. Le corps de ligne est généralement en acier inox de 5/10e de mm.

- La pêche au dériveur
Elle est adaptée pour la truite ou le brochet, et plutôt en fin de saison lorsque les eaux se refroidissent. La pratique consiste à maintenir le corps de ligne en surface, écarté de 20 m au plus du sillage du bateau.

La pêche à la sonde ou gambe : Cette technique ancestrale est pratiquée en barque pour pêcher le lavaret, l'omble, le gardon, la perche ou les perchots, à des profondeurs variant entre 10 et 35 m. Elle nécessite, en complément, une rallonge de ligne et une vaste épuisette. La canne utilisée s'appelle le "canin" et reste souvent de fabrication locale. Très courte (1,20 m) et sensible, elle permet de détecter les plus faibles touches.
La sonde est une "gambe" mesurant entre 5 et 14 m que l'on leste à son extrémité d'un plomb de 7 à 10 g. La ligne est équipée d'une série d'hameçons (10 par canne au maximum pour le lac du Bourget, 18 à Aiguebelette), fixés par de fines potences. Quant aux leurres, ils imitent des larves ou des nymphes de chironome (insecte aquatique) et sont maintenus à proximité du fond.
La technique consiste, barque à l'arrêt, à agiter très légèrement la canne de façon à simuler les mouvements d'une larve qui sort de la vase et tente de gagner la surface. Lorsque l'on ferre le poisson, il faut réagir à la fois délicatement et fermement, avec un art consommé.

 

 

 

 

 

FEDERATION DE SAVOIE POUR LA PECHE ET LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE
Nous contacter - www.savoiepeche.com - © 2017 Zygomatic