Gestion et protection des milieux aquatiques

Etude réalisée sur le lac Blanc

L’acquisition de connaissances sur les milieux et les espèces 

Beaucoup de pêcheurs sont surpris d’apprendre que la Fédération réalise des programmes d’études et de recherche. Parfois même, ils n’en comprennent pas l’intérêt : le but de la Fédération n’est-il pas de gérer et développer la pêche ? C’est précisément dans cette optique que des études sont réalisées. En effet, la satisfaction des pêcheurs passe par une gestion efficace des milieux et des espèces qui y vivent. Or, pour avoir une gestion des milieux efficace, il faut disposer de connaissances rigoureuses sur eux.

Voici le principe : les gestionnaires de la pêche se posent certaines questions et cherchent à y répondre en réalisant des études (pour mieux comprendre les milieux pour lesquels ils disposent déjà d’informations) ou des recherches (pour comprendre les milieux sur lesquels ils ne disposent encore d’aucune donnée).  L’analyse des résultats obtenus leur permet alors de comprendre le problème et de trouver des solutions pour y remédier.

La finalité des études et des recherches est d’offrir aux pêcheurs des produits de pêche de qualité et durables dans le temps.

Exemple : le cas des lacs de l’Archeboc ( lien vers la page )

Les documents de gestion

Le PDPG

Le Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles (P.D.P.G.) est un document technique général qui, après un diagnostic de l'état des cours d'eau du département, propose des objectifs de gestion piscicoles ainsi que leur concrétisation à l'aide de Propositions d'Actions Nécessaires (P.A.N.). Il implique un travail entre toutes les AAPPMA du département, réunies par unités spatiales. La FSPPMA a débuté sa conception à partir de 2016 et espère, en plus du rôle premier du document, obtenir des changements positifs au sein des AAPPMA : impliquer d'avantage les élus associatifs, leur permettre de disposer d'une vision plus globale et non pas individuelle, de mieux se connaître et de renforcer leurs liens en travaillant conjointement dans un même but.

Les PGP

Du PDPG découlent des actions à mettre en œuvre, qui sont planifiées sur cinq ans au sein de Plans de Gestion Piscicole (PGP). Il y a un PGP par AAPPMA.

Le Plan Départemental de Savoie pour la Protection des Milieux Aquatiques et la Gestion des ressources piscicoles (PDPG)
Pêche électrique

Les opérations de restauration des milieux

Les eaux courantes sont des milieux ouverts, sièges d’échanges constants avec les systèmes qu’ils traversent. Ces milieux, dits « récepteurs », enregistrent longitudinalement l’ensemble des variabilités et dysfonctionnements environnementaux tout au long des bassins versants qu’ils drainent. Dans le cadre d’une politique de gestion durable, et conservatrice des milieux aquatiques, le suivi d’une population piscicole donnée reste un indicateur de premier choix et constitue un outil formidable d’évaluation et de suivi. Toute action menée à des fins d’amélioration de l’habitat et du cycle vital du poisson se fait au bénéfice de l’ensemble de l’écosystème et contribue de fait à la qualité de notre passion commune : la pêche.

Depuis quelques années, la FSPPMA et les AAPPMA, en concertation avec les différents acteurs de l’eau (Syndicat, Département, Agence de l’Eau) mènent une politique active de restauration de la structure physique des rivières savoyardes et d’amélioration de leur qualité piscicole.

Reconquérir des espaces naturels dégradés ou trop longtemps laissés à l’abandon, rétablir la continuité écologique d’un cours d’eau, aménager la structure physique du lit d’une rivière, sauver de poissons lors de travaux… autant d’actions diverses et variée que mènent régulièrement l’équipe de la Fédération.